Depuis le 1er janvier, les deux groupes de protection sociale Malakoff Médéric et Humanis exercent désormais sous le nom du groupe Malakoff Médéric Humanis, suite à leur rapprochement dont la constitution a été définitivement entérinée par l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) à la mi-novembre.

Après les engagements pris par les complémentaires santé le 20 décembre en réaction au mouvement des gilets jaunes, le groupe Malakoff Médéric Humanis a annoncé que les hausses pratiquées sur les complémentaires santé pour 2019 seront « limitées au strict nécessaire ».

Le nouveau groupe de protection sociale a, en effet, indiqué un nécessaire report des augmentations tarifaires sur les cotisations, compte tenu des mesures prises par la loi de financement de la Sécurité sociale 2019. Celles-ci portent sur la hausse du forfait journalier hospitalier de 18 € à 20 €, sur l’augmentation du forfait acte lourd de 18 € à 24 €, sur la taxe de 0,8 % relevant du forfait de coordination médical et tiennent aussi à la hausse naturelle des dépenses de santé.

En vue de favoriser le pouvoir d’achat de ses assurés en individuel dont les revenus du foyer sont inférieurs à 2 000 € par mois, et en particulier celui des retraités, Malakoff Médéric Humanis a mis en place un fonds d’aide sociale d’un montant de 5 M€ qui sera destiné à compenser les hausses intervenues sur les cotisations au titre de l’année 2019.

En outre, Malakoff Médéric Humanis a pris l’engagement de réduire ses frais de gestion cette année. Selon le groupe de protection sociale, ceux-ci sont déjà inférieurs de 3 % à la moyenne du marché.
Geneviève Allaire