Distribuant uniquement via son réseau de courtiers partenaires, Sada Assurances a décidé de cesser son activité sur la branche automobile. En 2017, la proportion du chiffre d’affaires de la compagnie d’assurances basée à Nîmes émanant de l’automobile représentait 11 %.

Selon André Hess, président du directoire de la compagnie d’assurances, « il nous semble difficile de proposer des solutions différenciantes, compétitives et ce, d'autant plus que les résultats du marché sur cette branche sont déficitaires ». La branche automobile de Sada Assurances a affiché des résultats techniques négatifs de – 0,5 M€ en 2017, malgré une hausse d’un point des encaissements en termes de primes acquises. Le nombre élevé d’acteurs présents dans la branche automobile et la multiplicité d’offres existant sur le marché ont influé le directoire dans sa prise de décision. André Hess a annoncé  la volonté de la compagnie de « concentrer nos efforts et investissements sur les domaines d'activité stratégiques de prédilection que sont l'immeuble, les pertes pécuniaires, l’affinitaire et les professionnels ».

En matière d’assurance automobile, Sada Assurances proposait des solutions pour les particuliers ou les professionnels, qu’ils soient conducteurs occasionnels ou non. Celles-ci s’adressaient aux automobilistes, camping-caristes, conducteurs de deux-roues, ainsi qu’aux amateurs de voitures de collections. Un contrat automobile spécifique était aussi dédié aux cheminots.

Selon la FFA (Fédération française d’assurance), les accidents de la route ont été moins nombreux en 2017 par rapport aux années précédentes mais leur coût est en hausse, et ceci depuis plusieurs années.  Sur une base 100 en 2010, le coût moyen des accidents corporels s’élevait à 134 en 2017 et le coût moyen des accidents matériels était de 120 la même année.
Geneviève Allaire
 
Chiffres clés de Sada Assurances
  • Primes émises en 2017 : 140 M€
  • Primes acquises en 2016 : 137,7 M€
  • Progression de l’encaissement en termes de primes acquises  en 2017 :
  • Auto : + 1 %
  • MRH : - 3 %
  • Immeuble : + 1 %
  • Commerces : - 6 %
  • Pertes pécuniaires : + 2 %

(Source : rapport sur la solvabilité et la situation financière 2017 portant sur l’exercice 2018 de Sada Assurances)