Dans une expérimentation pilote de son chantier d’e-santé personnalisé amorcée en 2015, le Groupe a pu, pendant 2 ans, rencontrer au total 8 383 personnes des régions Bourgogne-Franche-Comté et Occitanie.

Ils ont pu évaluer avec succès l’intérêt et l’efficacité de cet outil connecté de prévention du risque cardiovasculaire et métabolique. Le passage à l’exploitation nationale bat son plein depuis le mois de juillet dernier. Tout le portefeuille du groupe, soit 2,3 millions d’adhérents est concerné.

 Il y a quatre ans, actant la réalité selon laquelle aucun partenaire n’était en capacité de couvrir l’ensemble des solutions, des services que prévoyait ses adhérents, la Mutuelle a opté pour un consortium de 11 sociétés dont plusieurs intervenant sur le volet système d’information. « Cela a été très compliqué à coordonner, il était difficile de faire travailler toutes ces sociétés les unes avec les autres et certains fournisseurs n’étaient pas forcément au niveau souhaité », explique Virginie Femery, directrice Santé et Prévention au sein du groupe Vyv.

Face à ces limites organisationnelles, la MGEN a choisi, au terme de la phase pilote, de lancer une nouvelle consultation publique pour être soutenu dans son projet de e-santé par quatre nouveaux partenaires plus compétents dont Maincare Solutions sur le volet technologique. Comme l’explique Virginie Femery, « nous avons particulièrement apprécié la capacité de Maincare Solutions à nous fournir une solution complète, intégrée et évolutive, sans besoin de sous-traitance. Cela permet une agilité optimale. Idéo de Maincare Solutions est une plate-forme de référence dans le secteur de la e-santé et elle constitue l’écosystème le plus proche de ce à quoi la MGEN souhaitait tendre. »

Déjà plus de 100 000 visites répertoriées

Les protagonistes retenus, le début de l’année dernière a ouvert le processus pilote dans les deux régions historiques. Avec en prime, un accueil favorable sur le terrain où 100 000 visites ont été totalisés ; 10 mn en moyenne de recherches sur le site ont été répertoriés et plus de 15 000 questionnaires sont déjà remplis, dont 6 250 par des adhérents MGEN. Concrètement, combien sont-ils pris en charge ? Déjà 2 500 personnes à risques sont accompagnées en ligne par des professionnels de santé (nutritionnistes, tabacologue, éducateurs sportifs ou encore psychologues).

Dès octobre 2018, l’implémentation suit son cours sur de nouveaux territoires :  Pays de Loire, Provence-Alpes-Côte d’Azur Corse, DOM Antilles Guyane et la dernière vague concernera le Centre Val de Loire, DOM, Océan indien, Bretagne, Auvergne, et Rhône-Alpes. Objectif : d’ici la fin de l’année 2019, accompagner 40 000 personnes à travers cette solution. L’objectif de la MGEN est d’accompagner 40 000 personnes via la plate-forme Vivoptim Cardio.

La direction de la MGEN envisage déjà son enrichissement : ajout de nouveaux services, mobilité notamment pour un suivi direct du programme sur le mobile, gamification de la plate-forme à travers des leviers motivationnels qui permettront de gagner des points afin d’obtenir des consultations supplémentaires, ouverture de forum d’échanges et surtout, extension à d’autres pathologies chroniques.
 
Emmanuel Mayega