La Communauté d’Agglomération du Niortais (CAN), Groupama, IMA, Maaf, Macif, Maif et le MEDEF Deux-Sèvres : ce sont les membres fondateurs de cette structure associative qui entend fédérer les jeunes pousses de la région et mettre sur pied un écosystème agile et réactif, favorisant l’assurance de demain.

Deux années auront été nécessaires pour la mise au point de cet accélérateur associatif impliquant les grands assureurs mutualistes et de jeunes pousses de l'AssurTech autour d'un projet commun qui permette d'imaginer l'assurance de demain.

Une région particulièrement dynamique

A l’heure où le digital est omniprésent dans tous les esprits, ce projet propulse l’assurance mutualiste au cœur de l’actualité. L’occasion pour les assureurs de cette obédience de souligner leur contribution à l’essor du secteur numérique dans la région (+42% en 6 ans).
Niort Tech, qui constitue un programme de co-construction, est assorti d’une démarche d’accompagnement des jeunes pousses de neuf mois. Le premier appel à projets a été lancé courant février. Il prévoit la promotion de 5 à 6 start-ups, dont la liste sera dévoilée fin avril. Elles seront sélectionnées par les fondateurs pour leurs synergies avec les métiers de l’assurance. L’objectif de Niort Tech est d’accélérer 25 à 30 startups sur 3 ans.

Allier l’expertise à la créativité

Les jeunes pousses retenues bénéficieront d’un soutien managérial des fondateurs sachant que chacune d’elles sera accompagnée par 2 parrains, désignés parmi les membres ou les proches du comité de direction de 2 entreprises différentes, qui s’engagent à les suivre une journée par mois. En outre, elles pourront accéder à un accompagnement sur mesure par Startup Palace via des workshops individuels et collectifs, et un coaching hebdomadaire.

Enfin, ces jeunes pousses auront la chance d’intervenir sur un marché potentiel de 12 millions de foyers et de 15 millions de véhicules qui leur sera ouvert, leur permettant de réaliser des tests grandeur nature de leurs offres. En retour, les membres fondateurs bénéficieront de l’agilité et de la créativité des start-ups mais également d’un accès privilégié aux services créés et à l’investissement dans ces jeunes entreprises.
Emmanuel Mayega

Autres articles du dossier

Décodage

Les impacts de l’assurtech sur l’assurance traditionnelle

16/02/17

La technologie endosse un rôle primordial dans le secteur de l’assurance. Ce...

Lire plus

Innovation

Wecover : de l’argent frais pour accompagner l’offre d’assurance collaborative

17/02/17

L’Insurtech vient de lever 500 000 euros en amorçage. Objectif :...

Lire plus

Innovation

Les investissements dans l’Insurtech ralentissent, sauf en France !

17/05/17

A 1,7 Md$, le montant des investissements dans l’Insurtech au niveau mondial avait atteint...

Lire plus

Voir le dossier complet