Un an après avoir lancé la première offre d’assurance collaborative de l’Hexagone, via une complémentaire santé, la start-up Otherwise met son offre à la disposition des intermédiaires d’assurance, faisant le choix d’allier distribution par voies digitale et traditionnelle.  En diversifiant ses canaux de commercialisation, Otherwise entend passer à la vitesse supérieure.

Selon la start-up, ce virage est mu par une forte demande de la part de courtiers qui souhaitaient être en mesure de proposer son offre santé du fait de son caractère original. A cet effet, Otherwise a ajouté à sa plate-forme un module de souscription et un espace clients pour ces professionnels, facilement intégrables à leurs propres modes opératoires. « Nous devenons ainsi la première Insurtech à mettre notre offre innovante à la disposition des réseaux traditionnels et restons à l’initiative sur un marché en pleine ébullition », met en avant Cécile Mérine, cofondatrice d’Otherwise. Elle souligne la synergie qui peut s’en dégager : « Chez Otherwise, nous croyons que les acteurs issus de l’économie traditionnelle et ceux issus de l’économie numérique se complètent et ont tout à gagner à travailler ensemble ». La start-up décrit sa plate-forme comme « robuste, fiable et facile à utiliser ». La souscription, la gestion des contrats et la totalité des démarches se font intégralement en ligne.

Une complémentaire affinitaire

Comment fonctionne la complémentaire santé Otherwise ? Des groupes de plusieurs dizaines d’assurés sont constitués en fonction de leurs affinités comportementales. Une première enveloppe est destinée à financer les dépenses santé ‘’standard’’ du groupe et une seconde enveloppe est préservée, au cas où les dépenses s’avèrent plus importantes que prévu. Chaque année, Otherwise dresse un bilan des prestations remboursées pour l’ensemble du groupe. Toujours selon l’Insurtech, si le niveau de dépenses du groupe est resté ‘’sage’’, les assurés peuvent récupérer jusqu’à la moitié de la cotisation qu’ils ont versée, cette ‘’ristourne’’ octroyée à posteriori portant le nom de ‘’bonus collaboratif’’.

De cette manière, Otherwise entend conjuguer juste prix et solidarité entre assurés et être en adéquation avec les évolutions des attentes clients. Avec les courtiers.
Geneviève Allaire
 
Un modèle collaboratif déclinable selon les segments
La complémentaire santé proposée par Otherwise a été lancée en janvier 2017 par le courtier Amalfi en partenariat avec Thélem Assurances. L’Insurtech a également noué un partenariat avec Generali et les deux acteurs ont mis à disposition des assurances santé pour chats et chiens depuis le mois de septembre 2017. Un troisième partenariat – celui-là avec la Maif et Altima, concepteur de solutions digitales à visée commerciale et filiale de la société d’assurance mutuelle -  a été initié en assurance auto au printemps dernier. A l’instar du modèle conçu par Otherwise en complémentaire santé, les assurés sont regroupés en fonction de leurs liens affinitaires (style de conduite, usages du véhicule,…), ce qui permet de concevoir une offre sur mesure et de reverser d’éventuels excédents, qui pourraient aller jusqu’à 30 % de la prime.

Autres articles du dossier

En bref

Une assurance collaborative pour la santé des chats et des chiens

26/07/17

Décidément, l’assurance santé des chats et des chiens suscite...

Lire plus

Innovation

Wecover : de l’argent frais pour accompagner l’offre d’assurance collaborative

17/02/17

L’Insurtech vient de lever 500 000 euros en amorçage. Objectif :...

Lire plus

Innovation

La Maif se lance dans l’assurance auto collaborative

18/05/17

Via la start-up Altima, sa filiale à 100 %, l’assureur mutualiste a mis sur le...

Lire plus

Voir le dossier complet