Ayant démarré son activité en juin, Wedou annonce le lancement du « premier chatbot de l’assurance emprunteur en France », accessible à partir de ce mois-ci. L’insurtech estime en effet que « l’utilisation de l'IA [intelligence artificielle] rendra l'expérience client plus humaine ».

L’argument commercial de Wedou est de diviser le prix de l’assurance emprunteur par deux. A première vue, rien de bien révolutionnaire dans ses propositions : un cabinet de courtage, Wedou Assurances, sélectionne un assureur et un réassureur. Une offre est conçue dont les tarifs sont validés par des réassureurs. Depuis l’ouverture du site Internet en juin 2018, 1 000 simulations sont enregistrées par mois. Patrick Bacchetta, ultérieurement Directeur Général d’Auxia, société spécialisée en prévoyance obsèques du groupe Malakoff-Médéric, occupe la fonction de Directeur Général de Wedou. Son équipe comprend vingt collaborateurs.

Outil de développement

L’insurtech Wedou voit en l’utilisation des chatbots un moyen de révolutionner la relation client. Selon celle-ci, « en redéfinissant les règles du jeu de la relation client, les chatbots vont donner aux petites entreprises comme Wedou les ressources nécessaires pour se développer encore plus. Jusqu'à présent, la relation clientèle rimait bien souvent avec des coûts restreints, et des équipes en sous effectifs, résultant sur des prises en charge sans grande qualité ». Le chatbot eWedou (ou agent conversationnel dans la langue de Molière) est accessible via la messagerie d’un réseau social et sera prochainement déployé sur trois autres de ces outils.

En assurance emprunteur, Wedou entend s’attribuer le rôle suivant : redonner du sens et répondre aux besoins essentiels ; ‍rester simple, clair et compris de tous ; demeurer accessible au plus grand nombre, équitable et au juste prix ; mettre l'innovation au service de l'expérience client et de réduction des coûts ; ‍concevoir avec la communauté des garanties innovantes pour répondre aux besoins réels ; s'entourer d'experts qui partagent ses valeurs et soutiennent ce projet ; réduire et simplifier le circuit de distribution pour garantir l'équité et le juste prix.

Reste à voir comment Wedou va se positionner dans le paysage fortement concurrentiel de l’assurance emprunteur et après la libéralisation apportée par l’amendement Bourquin depuis janvier dernier.
Geneviève Allaire