L’activité du groupe Aon a enregistré au niveau mondial une hausse de 3 %, à 11,6 Md$.  Sa filiale française affiche, elle, un bond de 8% de son chiffre d’affaires, tiré par les très bons résultats de sa branche Risk Solutions.
 
Aon France confirme le redressement de ses résultats. Son chiffre d’affaires a atteint 278 M€ en 2016 ; une progression de 8% après +4% en 2015. « Nous sommes très fiers de nos équipes qui réunissent les meilleurs talents et sont très engagées collectivement. C’est la clé de la réussite. Notre croissance supérieure à celle de notre marché et à celle des autres filiales d’Aon en Europe en atteste », se félicite Robert Leblanc, Président Directeur Général d’Aon France.

Le pôle conseil et courtage d’assurances, c’est-à-dire Aon Risk Solutions (près de 80% de l’activité d’Aon France, en IARD et assurances de personnes) récolte ainsi les fruits de la nouvelle stratégie adoptée par le courtier.  « L’accélération de notre croissance passe par notre capacité à nous différencier face à la concurrence sur des sujets jugés comme névralgiques par les sociétés clientes », explique Laurent Belhout, Directeur général d’Aon Risk Solutions.

Pour 2017, le courtier entend accroître cette stratégie de multi-spécialisation (construction, crédit et Risques politiques ou encore Accident Management). Egalement, Aon réitère ses ambitions dans le domaine de l’affinitaire, et mise prioritairement sur cinq secteurs : voyage, immobilier, énergie, banque et téléphonie. Autre segment stratégique à développer pour Aon France, la prévoyance-santé collectives. Comme pour de nombreux acteurs, les évolutions réglementaires dans le champ de la protection sociale complémentaire ont contribué à booster son activité l’an passé (+17%). L’effet va cependant mécaniquement s’estomper en 2017, amenant le courtier à anticiper une croissance de l’ordre de 7% cette année. Enfin, Aon compte sur des résultats en matière de cyber sécurité, en capitalisant sur l’investissement réalisé en 2016 sur ce créneau. « L’acquisition de Stroz Friedberg positionne Aon comme le leader mondial de la gestion du risque cyber. Elle nous permettra de répondre aux enjeux de nos clients en évaluant leurs risques cyber potentiels tout en leur proposant des solutions en cas d’attaque », rappelle Robert Leblanc.

Catherine Dufrêne

Autres articles du dossier

Le secteur

L’atteinte à la réputation et à l’image, risque n°1 aux yeux des entreprises

25/04/17

Aon vient de publier son dernier rapport sur la gestion des risques au niveau mondial....

Lire plus

Le secteur

Aon France : progression de 8% en 2016 !

27/01/17

Le courtier affiche une croissance d’activité, tirée par l’IARD,...

Lire plus

Le secteur

Aon France adopte la « flex » attitude !

19/06/17

Lancé en mars 2016, le projet de réaménagement de l’étage...

Lire plus

En bref

Robert Leblanc devient Vice-Président d’Aon Risk Solution de la zone EMEA

6/02/17

Le Président Directeur Général d’Aon France a été...

Lire plus

Voir le dossier complet