En ce début d’année, les taux de rendement 2017 des assurances vie commencent à être publiés. Le Président de l’Association française d'épargne et de retraite (Afer), Gérard Bekerman, a annoncé le 16 janvier le taux net du Fonds garanti Afer en 2017 qui ressort à 2,4 % nets de frais de gestion et bruts de prélèvements sociaux et fiscaux.

L'Afer a mis près de 107 M€ en réserve l’an dernier, en tant que Provision pour participation aux bénéfices (PPB). Cette dernière totalisait près de 355 M€ à la fin 2017. Distribuées par 1 000 agents généraux et par 1 000 courtiers, les assurances vie de l’Afer portées par Aviva ont séduit 4 000 nouveaux adhérents l’an passé.

Un nouvel accord signé avec Aviva

Trois résolutions ont été votées lors de la dernière assemblée générale de l’association : la gratuité des frais sur les versements intergénérationnels (retrait par un parent pour procéder à un versement sur l’adhésion d’un enfant ou d’un petit-enfant ou inversement), l’amélioration de la revalorisation des capitaux-décès au taux définitif (les capitaux réinvestis sont valorisés au taux définitif alors même que le remploi se fait l’année suivante), et un nouvel accord de partenariat a été signé avec Aviva reposant sur une répartition plus claire et plus efficace des responsabilités entre l’assureur, l’association, les agents et courtiers et le GIE chargé d’administrer les fonds.

Le prélèvement forfaitaire unique de 30% en question

Gérard Bekerman a aussi précisé que l’Afer était intervenue pendant l’été 2017 auprès du Président de la République puis du Premier ministre à propos du prélèvement forfaitaire unique de 30 % (la flat-tax) qui pesait sur l’assurance vie dans la première mouture du projet de loi. Rappelons que la CSCA, ainsi que d’autres organisations, s’étaient, elles aussi, mobilisées concernant cette disposition. Le gouvernement a, par la suite, reconsidéré la question. « Ce combat que l’Afer a mené […] porta ses fruits. Nous pouvons inscrire notamment à son crédit l’amendement Afer visant à appliquer aux anciens contrats le nouveau taux de prélèvement lorsqu’il était plus favorable », s’est félicité Gérard Bekerman, en ajoutant : « l’assurance vie demeure un outil patrimonial de premier plan, souple, performant, ouvert tout au long du cycle de l’épargnant. Il appartient aux adhérents de choisir le meilleur pour eux ».

Gérard Bekerman estime que la baisse des taux de rendement des assurances vie a atteint un plancher. Cependant, « tout dépendra également des comportements des banques centrales », tempère-t-il.
Geneviève Allaire
 
Données clés 2017 pour l’AFER
  • L’association compte plus de 740 000 adhérents dont l’âge moyen est de 40 ans.
  • Près de 2,5 Md€ ont été collectés en 2017 (contre 2,6 Md€ en 2016).
  • L’encours des contrats s’établit à plus de 52 Md€.
  • L’encours sur les supports en Unités de compte (UC) a franchi la barre des 10 Md€.
  • Les rachats partiels ont totalisé 1,4 Md€.

Autres articles du dossier

En bref

Nouvelle assurance vie proposée par Arca Patrimoine

18/01/18

Depuis début janvier, le courtier spécialisé vie et épargne propose...

Lire plus

Entretien

Antoine Hennon-Laurens, Directeur marketing Produit Chez GMC Software « Le métier de courtier ne changera pas »

30/06/17

L’intelligence artificielle se généralise dans l’assurance et...

Lire plus

Le secteur

La loi Sapin 2 inquiète les détenteurs d’assurance vie

24/02/17

En cette période d’érosion des taux de rendement de l’assurance vie, 85...

Lire plus

Voir le dossier complet