Etik Assurance, spécialiste des professionnels et de l'assurance construction, entend devenir « la référence de l’assurance professionnelle en France » et s’apprête à lancer des produits exclusifs dans les mois à venir

L’intermédiaire milite en faveur d’une implication des courtiers full web dans l’intégralité du processus d’assurance.

« Aujourd’hui, il est très facile de distribuer les produits élaborés par les compagnies d’assurance via le canal Internet, ce qui ne fait pas de vous un spécialiste du web pour autant », considère Frédéric Rigollet, fondateur d’Etik Assurance. De son point de vue, les courtiers d’assurance ne doivent pas hésiter à faire valoir la prépondérance de leur rôle auprès des porteurs de risques lorsqu’ils distribuent leurs produits par le seul canal Internet pour concevoir des offres spécifiques et augmenter leur marge de manœuvre vis-à-vis de leurs clients.

Frédéric Rigollet s’appuie sur un inventaire dressé en juin par un média spécialiste de l’emploi, Blog.Wan2bee, qui recense « les dix métiers les plus détestés par les Français ». L’assureur y apparaît en septième position, entre les chercheurs de l’industrie pharmaceutique et les agents immobiliers. Parallèlement, le nombre de courtiers d’assurance est en hausse. Ainsi, si l’on en comptait 24 470 en 2018, ils étaient 19 796 en 2010, selon l’Orias (Registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance), soit + 19,1 % en moins d’une décennie.

Afin de mettre en lumière la profession de courtier d’assurance et de faire valoir son rôle auprès de la clientèle,  rien de tel que de tirer parti de leur situation de distributeur indépendant pour répondre au plus près aux besoins des clients vis-à-vis des entreprises d’assurance qui fournissent la ‘’matière première’’, de l’avis d’Etik Assurance. En vue de participer à la revalorisation de l’image de marque de la profession, il revient aussi aux courtiers distribuant les produits uniquement sur Internet de faire vivre « une expérience client irréprochable pour faire boule de neige sur le web », estime Frédéric Rigollet. A son avis, cela passe par une délégation de l’intégralité du processus, de la souscription à la gestion de sinistres.

Créé en 2010, Etik Assurance a fait ce choix et considère qu’une délégation totale sur les produits entraîne une amélioration sensible des délais de traitement et de gestion, un effet également perçu par les assurés dans la gestion des sinistres. « Un des points clés de la politique d’Etik est de conserver la relation humaine avec le client tout en lui permettant d’accéder aux dernières technologies ! Nos nouvelles interfaces en sont la preuve, l’approche y est pédagogique pour créer davantage d’interactions avec nos clients et plus de lisibilité sur l’ensemble des offres et processus », met en avant Nicolas Gimel, co-fondateur d’Etik Assurance.

Etik Assurances va donc leur proposer dans les prochains mois des produits conçus à travers des partenariats avec des assureurs tout en poursuivant sa délégation totale.


Geneviève Allaire