Nousassurons vient de signer un partenariat avec Natixis Interépargne qui permettra au réseau national de courtage d’assurances opérant en dommages, assurances de personnes et épargne retraite de proposer de l’épargne salariale aux TPE et PME.

Nousassurons est le premier réseau de courtage de portée nationale à avoir conclu un accord avec Natixis Interépargne dans la perspective de distribuer les produits d’épargne salariale de la filiale du groupe BPCE. « Après Axa, nous offrons avec ce nouveau partenariat la possibilité à nos courtiers et à leurs clients d’avoir une véritable offre d’épargne salariale en fonction de la taille de leurs structures par cette architecture ouverte », a indiqué Yann Casavecchia, directeur de Nousassurons, à l’annonce de l’alliance.

La loi de financement de la Sécurité sociale 2019 a supprimé le forfait social sur la participation et l’abondement de l’employeur pour les entreprises de moins de 50 salariés et sur l’intéressement dans les entreprises de moins de 250 salariés. Cette mesure est effective depuis le 1er janvier dernier et devrait inciter les entreprises de ces tailles à équiper leurs collaborateurs d’un dispositif pour renforcer leurs revenus. Nousassurons entend surfer sur cette vague pour poursuivre son développement vers la cible des entreprises.

Natixis Interépargne gère 28 Mrds € d’actifs en épargne salariale en France et compte environ 3 millions d’épargnants, également clients des établissements bancaires Banque populaire et Caisse d’épargne. La filiale de Natixis accompagne également quelque 700 000 entreprises de toutes tailles ayant équipé leur salariés en épargne salariale, épargne retraite et actionnariat salarié.

Selon l’enquête sur l’épargne salariale pour 2018 publiée par l’Association française de la gestion financière (AFG), le nombre d’entreprises ayant équipé ses salariés d’un tel dispositif a progressé de 3 % l’an dernier pour atteindre 324 000 entités, dont 319 000 de moins de 250 salariés. Le nombre de porteurs, quant à lui, est passé à 10,6 millions (+ 3 % en un an). La collecte nette a été de 1,5 Mrds € à l’issue de 2018, soit un niveau équivalent à 2011 qui constituait une année record.

Toujours selon cette enquête, la part de l’épargne salariale investie en actions représente plus de 55 % des encours dont 37 % via l’actionnariat salarié, 11 % via les fonds actions et le restant via des fonds mixtes. Au regard de ces résultats 2018, « Preuve que les salariés et les entreprises appréhendent de mieux en mieux l’épargne salariale, l’ensemble des versements est en hausse. Les salariés investissent de plus en plus dans leurs dispositifs d’épargne salariale et retraite par des versements volontaires, en hausse de 9 % », estime AFG. On peut d’ores et déjà envisager 2019 comme un ‘’excellent crû’’ pour l’épargne salariale grâce aux avantages fiscaux accordés aux PME et TPE.
Geneviève Allaire