Candidat à sa propre succession, Bernard Spitz, président de la Fédération française de l’Assurance (FFA) n’a pas été reconduit dans ses fonctions. C’est Florence Lustman, l’actuelle directrice financière de la Banque Postale, qui prendra la tête de la fédération en octobre.


Bernard Spitz a été Président de la FFSA (Fédération française des sociétés d’assurance) de 2008 à 2016 puis, à la création de la FFA qui a permis de regrouper, outre la bancassurance, les sociétés d’assurance et les mutuelles d’assurance au sein d’une même instance de représentation, il a poursuivi son rôle. Son mandat parvenant à terme en juin, il avait annoncé sa volonté de poursuivre sa mission au sein de la FFA en rempilant une quatrième fois. 

Le 14 juin, un communiqué de presse laconique de la FFA est venu informer le secteur du changement de président. Manifestement, le candidat ne faisait plus consensus au sein des trois familles de la FFA qui disposent chacune d’un vice-président. Il est ainsi écrit que : « Les trois vice-présidents de la FFA ont décidé de présenter à l’Assemblée générale du 18 juin la candidature de Florence Lustman, directrice financière de la Banque Postale, à la présidence de la FFA pour une prise de fonction à compter du 1er octobre 2019. Ils ont tenu à marquer leur reconnaissance à l’égard de Bernard Spitz pour les services qu’il a rendus à la profession pendant plus de dix ans et pour la création de la Fédération. Afin d’assurer la continuité des projets portés par la profession, ils ont souhaité que Bernard Spitz poursuive son action en tant que président de la FFA jusqu’au 30 septembre 2019 ».

En mars dernier, lors d’une question posée à l’issue d’une conférence de la FFA, Bernard Spitz avait indiqué vouloir poursuivre son action, dans un contexte où les réformes impliquant le secteur de l’assurance étaient si nombreuses (loi Pacte, réforme du régime des catastrophes naturelles, réforme des retraites, 100 % Santé, dossier dépendance, gestion du cyber-risque auxquelles s’ajoutent les dossiers en cours à l’échelon européen, à savoir la révision de Solvabilité II en 2020, les dérives de la libre prestation de services (LPS) en assurance construction et le Brexit). Bernard Spitz est reconnu comme l’artisan de la création de la FFA. A l’issue de sa mission, il continuera à représenter la FFA à la Commission ‘’International et Europe’’ du Medef.

Diplômée de Sciences Po, de Polytechnique et de l’Institut des Actuaires Français, Florence Lustman a été, entre autres, secrétaire générale et chef du corps de contrôle des assurances à la Commission de contrôle des Assurances de 2000 à 2007, avant de devenir inspecteur général des finances. Elle a rejoint la Banque Postale il y a sept ans. Florence Lustman a été élue présidente de la FFA le 18 juin pour trois ans.

Geneviève Allaire


 

Autres articles du dossier

En bref

Complémentaire santé : une majorité d’entreprises va au-delà du minimum légal

9/03/17

C’est ce qui ressort de l’étude commandée par la FFA et la...

Lire plus

En bref

Inondations : la FFA, les courtiers et assureurs mobilisés sur le terrain

22/02/18

La décrue à peine amorcée, la profession publie un premier bilan des...

Lire plus

Innovation

Les assureurs expérimentent une Blockchain inter-assureurs

14/11/17

Sous l’égide de la FFA (Fédération française de...

Lire plus

Le secteur

Progression des Plans d’épargne retraite entreprise

27/07/17

Les Plans d’épargne retraite entreprise ou articles 83 couvraient 4,2 millions...

Lire plus

Voir le dossier complet