Alors que le Lloyd’s a fait face à une perte consolidée de 1,1 Mrd € en 2018, le marché de l’assurance britannique a dévoilé, le 1er mai, une nouvelle stratégie pour son avenir intitulée Future at Lloyd’s. Elle se concrétisera à partir d’octobre prochain par des travaux de construction et de livraison des prototypes dont certains seront opérationnels dés le début 2020.

Partant du constat que la dynamique de l’environnement des risques, couplée aux évolutions technologiques, a changé, le Lloyd’s a pris la décision de revoir son fonctionnement afin de mieux se préparer à l’avenir. A cet effet, le Lloyd’s a consulté ses clients afin de recueillir leurs avis sur ses offres et ses services. Il en a conclu que ceux-ci souhaiteraient des couvertures plus complètes et très qualitatives, un processus simplifié d’accès à ses produits, le tout à des coûts liés aux affaires réduits. « Tout au long de son histoire, le Lloyd's a toujours cherché à se réinventer en restant à la pointe de l'innovation en matière d’assurance. Les propositions annoncées aujourd'hui représentent l'aboutissement de plusieurs mois d'engagement avec les différentes parties prenantes à travers le marché et dans le monde. Je crois fermement que c'est la prochaine étape naturelle dans l'évolution du Lloyd's », a indiqué John Neal, président directeur général du Lloyd’s, à l’occasion de la présentation de la nouvelle stratégie.

Pour ce faire, le Lloyd’s va développer six idées afin de relever les défis posés par le marché tout en continuant à apporter à ses clients les réponses adéquates. En vue de faciliter la conduite des affaires et le placement des risques les plus difficiles à couvrir, le Lloyd’s va instaurer une plate-forme numérique. Concernant les risques moins complexes, la volonté du marché britannique est de réduire le temps que prennent leurs placements, ainsi que les coûts inhérents à ces placements. A cet effet, une bourse dédiée, le Lloyd’s Risk Exchange, sera mise en place, qui devrait apporter une réponse à ses protagonistes en quelques minutes. En outre, de la flexibilité va être apportée à la plateforme du Lloyd’s en matière de capitalisation, ceci pour un accès simple et efficace aux risques d’assurances. Pour ce qui est des nouveaux produits ou des nouvelles activités, Syndicate-in-a box, un nouveau dispositif simplifiera leur mise sur le marché. Côté sinistres, l’expérience client va être repensée à travers un processus accéléré de leur règlement et le fonctionnement du service de gestion dédié sera revu. Dernière idée énoncée lors de la présentation de cette stratégie, un ‘’écosystème de services’’ ayant pour finalité d’aider l’ensemble des acteurs du marché à optimiser le service apporté aux clients.

Sheila Cameron, Président directeur général de la Lloyd's Market Association, a ainsi réagi à l’annonce des projets que va concrétiser le marché britannique : « Le lancement du ‘’Future at Lloyd’s’’ montre l’engagement ferme de John Neal de vouloir placer Lloyd’s à la tête du monde de l’assurance. La nouvelle stratégie offre une vision passionnante de la façon dont notre marché commun peut évoluer et nous sommes enthousiastes à l'idée de travailler avec Lloyd's pour bâtir cet avenir plus courageux pour le bénéfice ultime de nos clients ».
Geneviève Allaire