Publiée le 12 octobre, une étude* réalisée par le Crédit Agricole  s’est penchée sur les nouveaux emprunteurs en Ile-de-France. Il faut distinguer deux catégories, les primo-accédants et les secundo-accédants, qui ont des comportements bien distincts.

Chez les primo-accédants, le montant moyen du projet est de 350 472 € pour un montant moyen du prêt de 286 417 €. Celui-ci porte sur 271 mois, soit 22 ans et 7 mois. Les primo-accédants représentent une large proportion des emprunteurs, 62 % appartenant à cette catégorie et leur âge moyen est de 33 ans. Seulement 16,7 % font le choix d’investir à Paris intra-muros, le prix du mètre carré décourageant vraisemblablement un grand nombre de jeunes ménages d’y acquérir un bien immobilier. Huit biens immobiliers sur dix acquis par cette population se situent dans l’ancien et 72 % des biens sont des appartements.

Les secundo-accédants ont en moyenne 41 ans. L’emprunt moyen de cette catégorie atteint quasiment 476 000 € sur une période de 209 mois (17 ans et 5 mois). Ils privilégient les agglomérations où il fait bon vivre, tout en étant à proximité de la capitale. Plus de la moitié (56 %) portent leur choix sur une maison et leur apport moyen est de 148 000 €.  88 % acquièrent un bien dans l’ancien.

En se reportant à chaque département d’Ile-de-France, le montant moyen du prêt le plus élevé est, sans surprise, pour l’achat d’un bien à Paris (507 206 € en moyenne pour un prêt de 245 mois) tandis que le montant moyen du prêt le moins élevé est pour l’achat d’un bien dans le Val d’Oise (267 192 € sur 253 mois).
Geneviève Allaire

* Etude basée sur 11 000 prêts accordés au premier semestre 2018 par le Crédit Agricole d’Ile-de-France.