En ce début d’année, S & P Global Ratings a dressé un panorama des conditions économiques et du secteur de l’assurance pour 2019. L’agence de notation ne prévoit pas de récession économique dans la Zone euro lors des douze mois à venir et liste quatre enjeux pour le secteur de l’assurance.

En Europe, la prévision du taux de croissance pour 2019 est de + 1,6 % contre + 6,2 % en Chine et + 2 ,3 % aux Etats-Unis et les signaux financiers ne sont pas équivoques quant à un risque de récession, selon S & P Global Ratings. Moins de capacités sont inutilisées en Zone euro, ce qui a pour conséquence de freiner la croissance, mais la croissance des salaires est robuste et elle est accompagnée d’une hausse des prix sur le pétrole. L’inflation est remontée depuis le printemps dernier et a atteint plus de 2 % en septembre dans cette même zone. Elle devrait redescendre graduellement durant 2019 pour ne repartir à la hausse qu’au premier trimestre 2020. Le Brexit créé des incertitudes et S & P Global Ratings estime que si la Grande-Bretagne sort de l’Union européenne sans être parvenue à un accord avec le reste de l’Europe, les conséquences pourraient être sévères en Europe, sans toutefois atteindre la dimension d’une crise systémique. En mai, le renouvellement du Parlement européen représentera plus d’enjeux qu’habituellement, en raison de la situation géopolitique sur ce continent (Italie, Pologne) et du climat social tendu dans l’Hexagone, après l’incursion du mouvement des gilets jaunes en France sur la scène politique.

S & P Global Ratings anticipe une croissance stable en France, grâce à une accélération sensible du pouvoir d’achat. S’il y a des pressions à la hausse sur les taux d’intérêt, celles-ci sont toujours modestes. Sur les 15 groupes d’assurance notés en France par l’agence, 87 % sont notés stables et les 13 % restants sont notés positivement. En 2018, deux groupes du secteur assurance et banque ont vu leur note relevée par S & P Global Ratings (Aviva France et Crédit Agricoles Assurances) et deux groupes ont bénéficié d’une amélioration de leur solvabilité (AG2R La Mondiale et CNP Assurances). Selon S & P Global Ratings, le secteur maintient sa solidité financière après plusieurs années de bons résultats, d’où une note de solidité financière moyenne dans le haut de la catégorie A et des perspectives stables pour l’assurance. Cependant, dans un contexte de taux bas persistants et de régulations visant à stimuler la concurrence, la rentabilité est toujours sous pression. Le coût du risque de crédit a notamment atteint un point bas historique fin 2018 et devrait retrouver une légère hausse cette année.

Pour le secteur de l’assurance, quatre défis sont à relever en 2019 et 2020 par l’agence de notation : les conséquences du redressement attendu des taux d’intérêt à long terme, l’amélioration de la rentabilité technique en assurance automobile, l’impact des changements réglementaires (loi Hamon, ANI, assurance emprunteur) et les rapprochements entre organismes mutualistes.
Geneviève Allaire