Suite à l’annonce du Président de la République d’engager une réforme du système d’indemnisation des catastrophes naturelles, la FFA (Fédération française de l’Assurance) a indiqué que « la répétition des événements climatiques de grande ampleur dans les territoires ultramarins comme en métropole témoigne de la nécessaire modernisation du régime des catastrophes naturelles. Le gouvernement et les assureurs travaillent à un ensemble de propositions qui permettront de renforcer les mesures de prévention et de mieux accompagner les populations face aux conséquences des aléas climatiques ».
Il était question d’une refonte du régime Cat Nat depuis plusieurs années. C’est lors d’une visite à Saint-Martin et à Saint-Barthélémy, dans les Antilles françaises, le 1er octobre, qu’Emmanuel Macron a déclaré vouloir engager cette réforme. Les deux îles avaient été fortement touchées en septembre 2017 par Irma. L’ouragan avait causé la mort de dix personnes et occasionné 25 600 sinistres pour un coût total estimé de 1,9 M€. Selon la FFA, il s’avère indispensable de développer la culture du risque et la prévention dans ces territoires régulièrement exposés à des événements naturels souvent destructeurs.
Geneviève Allaire